Skip to main content

Suivez ces quatre étapes importantes pour gérer votre exposition aux facteurs ESG

Les organisations, la SEC, les investisseurs et d’autres parties prenantes accordent une attention accrue aux enjeux environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG), y compris à leur lien avec le rendement de l’entreprise et à leur incidence sur le risque de l’entreprise. Les questions ESG, notamment les changements climatiques, la justice environnementale, la diversité et l’inclusion, et la gestion du capital humain sont devenues des sujets au cœur de l’actualité.

Les investisseurs, les employés, les clients, les organismes de réglementation, la société ─ et, de plus en plus, les assureurs ─ veulent savoir comment les entreprises et leurs conseils d’administration gèrent les risques et les occasions liés aux facteurs ESG. La façon dont les organisations présentent leur approche en matière de facteurs ESG dans tous les canaux de communication est aussi importante que les pratiques ESG et la méthode de surveillance adoptées par une entreprise.

Cela devient une pratique commerciale judicieuse. Près de 70 % des consommateurs nord-américains affirment qu’il est important qu’une marque soit durable ou écologique, et 8 sur 10 affirment vouloir connaître l’origine des produits qu’ils achètent1.

Mis à part la confiance des consommateurs, les principales parties prenantes, y compris les investisseurs et les actionnaires, s’attendent à ce que les entreprises nord-américaines, peu importe leur taille, démontrent les efforts qu’elles consentent dans la gestion et l’atténuation de la gravité des facteurs ESG. Dans leur lutte pour continuer d’attirer les investisseurs et en plus de l’information divulguée et de la transparence, l’efficacité de l’approche liée aux facteurs ESG adoptée par les entreprises peut être un élément de différenciation.

Les facteurs d’évaluation comprennent la gestion du capital humain, le climat, la gouvernance et la cybersécurité. Les banques et les assureurs veulent obtenir des preuves que les entreprises font tout ce qui est en leur pouvoir pour gérer adéquatement les facteurs ESG afin d’éviter qu’ils ne deviennent des risques majeurs2.

De plus, la façon dont votre organisation aborde et valorise les facteurs ESG devient peu à peu un outil de souscription des assureurs, leur permettant surtout de déceler si une entreprise a une plus grande probabilité de subir des sinistres en raison de nouveaux risques et d’événements potentiellement néfastes. Même si l’évaluation de la stratégie ESG d’une entreprise dans le cadre des souscriptions est encore peu utilisée, certains indicateurs ESG permettent de repérer les problèmes potentiels et d’aider les organisations à prendre des mesures pour réduire les répercussions des risques3.

 

Établissement d’une stratégie de gestion des risques ESG

Le nombre prévu de sociétés axées sur les facteurs ESG ne cesse d’augmenter à l’échelle mondiale, tout comme la surveillance de la part des parties prenantes, ce qui se répercute sur les conseils d’administration des entreprises.

Les risques ESG liés aux membres des conseils d’administration et aux dirigeants comprennent souvent les risques liés à la réputation de l’organisation, au financement de projets, à la diversité, à l’équité et à l’inclusion, au lobbying et à la coordination des facteurs ESG de l’entreprise.

Le manque d’attention accordée aux questions ESG se traduit également par une augmentation des litiges, y compris les poursuites initiées par les actionnaires, qui soutiennent que l’incapacité des conseils à respecter leur engagement en matière de diversité est une violation de leur obligation fiduciaire. D’autres recours collectifs portent sur l’aspect social des facteurs ESG, comme les risques liés à la chaîne d’approvisionnement impliquant les droits de la personne et le travail des enfants4.

Lorsque les gestionnaires du risque et de la conformité analysent les risques ESG, ils déterminent ceux qui sont liés aux administrateurs et dirigeants et à l’assurance responsabilité civile liée aux pratiques d’emploi de leur organisation, et travaillent en étroite collaboration avec les hauts dirigeants et le conseil d’administration, afin de s’assurer que la stratégie ESG de l’organisation comprend des objectifs à court terme, à moyen et à long terme qui serviront de guides tout au long du parcours ESG.

Il est essentiel de bien comprendre la façon dont votre programme d’assurance des administrateurs et des dirigeants atténuera les risques ESG et fournira une couverture suffisante des réclamations liées aux facteurs ESG des actionnaires et des autorités.

Bien que les sociétés privées disposent généralement d’une protection plus étendue en matière de défense et d’indemnisation dans le cadre des poursuites liées aux facteurs ESG, les sociétés ouvertes doivent s’assurer d’être adéquatement couvertes pour ce qui est des réclamations en valeurs mobilières découlant d’allégations de déclarations erronées ou trompeuses dans l’information divulguée au sujet des facteurs ESG5.

 

Quatre étapes pour gérer l’évolution des facteurs ESG de votre organisation

Les facteurs ESG peuvent être très différents pour chaque entreprise, selon sa taille, son secteur et sa maturité. Un programme ESG doit être propre aux réalités et aux circonstances de l’entreprise. Bien qu’il existe des directives générales dans certains secteurs, il incombe à chaque organisation de mener ses activités de manière à créer de la valeur, notamment pour les parties prenantes, les clients, les employés et les investisseurs. Suivez les quatre étapes décrites ci-après pour vous aider à établir un processus visant à prioriser les mesures à prendre et les informations à fournir qui seront pertinentes pour votre entreprise et votre propre parcours ESG.

 

1

Déterminer l’importance relative-  Ce qui est important pour une partie prenante peut ne pas l’être pour les autres. Décrivez comment chacune de vos parties prenantes considère les risques et les occasions liés aux facteurs ESG afin de déterminer les éléments à prioriser en fonction de votre personnel, de votre plan d’affaires et de vos ressources. Pour de nombreuses sociétés ouvertes, cela signifie examiner ce que les principaux investisseurs considèrent comme important, y compris la gestion du capital humain, la cybersécurité et les changements climatiques.

 

2

Combler les lacunes- Déterminez dans quels cas il est rentable et avantageux d’apporter des améliorations, en gardant toujours à l’esprit le maintien et l’augmentation de la valeur pour les actionnaires et le développement durable de l’entreprise. Dressez le bilan de vos stratégies et pratiques actuelles en matière de facteurs ESG et déterminez les pratiques qui présentent des lacunes par rapport aux objectifs énoncés et par rapport à celles des sociétés comparables du secteur. Cette méthode vous fournira des données utiles pour savoir si vous êtes sur le bon chemin ou non.

3

Divulgations succinctes- Vous serez reconnu si vous annoncez vos intentions à l’égard des facteurs ESG, mais vous obtiendrez encore plus de reconnaissance de la part des investisseurs et des parties prenantes si vous traduisez vos intentions en actions définies et mesurables. Vous pouvez le faire dans vos communications externes : si vous ne dites pas au monde ce que vous faites, vous ne serez pas reconnu. Mettez en valeur vos activités liées aux facteurs ESG dans des descriptifs intelligents, de préférence aussi intelligents, voire plus, que ceux de vos pairs du secteur. Concentrez-vous aussi bien sur l’intention (politique) que sur les résultats (mesures) et fixez-vous des cibles lorsque cela est raisonnable. Communiquez constamment au moyen d’outils comme vos rapports annuels ou trimestriels, votre énoncé de vote par procuration, les rapports sur le développement durable et le site Web de votre entreprise. Communiquez clairement vos actions ESG. Si vous ne le faites pas, quelqu’un d’autre s’en chargera pour votre entreprise et le message pourrait ne pas être celui que vous souhaitez6.

 

4

Réévaluation continue- Surveillez vos progrès et continuez d’améliorer votre approche, car les facteurs ESG importants et les informations requises continueront d’évoluer. Il ne s’agit pas d’un processus réglé une fois pour toutes. Revoyez constamment où vous en êtes dans le spectre des entreprises, car de nombreuses sociétés sont à différentes phases de leur parcours ESG7.

***

Pour en savoir plus sur la gestion de votre parcours ESG, veuillez regarder le webinaire sur comment gérer les attentes et créer un discours fascinant sur les facteurs ESG, qui faisait partie du Symposium 2021 d’Aon. (en anglais) 


Toutes ces ressources sont en anglais

Les deux tiers des Américains préfèrent des marques écologiques

2 3 Allianz.Le pouvoir de prédiction des facteurs ESG dans le secteur de l’assurance

4 5 Atténuation des risques environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) grâce à l’assurance des administrateurs et des dirigeants

6 Cinq choses à savoir sur la stratégie ESG 

7 Symposium d’Aon