Skip to main content

Trois façons d’évaluer les risques en matière de bien-être de vos employés

Les leaders qui comprennent qu’une santé mentale chancelante représente un risque au même titre que d’autres catastrophes aideront leurs employés – et leur entreprise – à atteindre le succès. Voici trois façons de quantifier et d’atténuer les risques en matière de bien-être de votre entreprise. 

Les tensions aggravées par les pressions sociales et professionnelles ont fait du bien-être des employés un élément essentiel pour les entreprises. Par conséquent, les gestionnaires qui cherchent à maîtriser les risques pour l’entreprise sont encouragés à reconnaître la nécessité d’évaluer avec précision le manque d’engagement envers le mieux-être des employés au sein de leur organisation et à prendre des mesures nécessaires pour renforcer la résilience, en milieu de travail.

Près de trois employeurs sur quatre affirment que la santé mentale est le problème lié au bien-être le plus important du moment; 52 % indiquent que la conciliation travail-vie personnelle est le deuxième, d’autant plus que de nombreux employés ont pris l’habitude de travailler de la maison.[1]

Pendant ce temps, du côté des risques, des études ont également montré que les problèmes de santé mentale peuvent entraîner des taux d’absentéisme et d’attrition plus élevés, une baisse de productivité et des questions d’ordre moral, sans parler de la baisse du rendement de l’entreprise.[2] Parallèlement, un solide programme de bien-être des employés peut contribuer à attirer et à fidéliser les talents et à mettre en valeur les valeurs environnementales, sociales et de gouvernance (ESG) d’une entreprise, qui deviennent de plus en plus importantes pour les employés. En effet, des employés plus satisfaits sont plus productifs.[3]

Les entreprises peuvent utiliser les méthodes traditionnelles d’évaluation des risques pour déterminer la résilience en matière de santé mentale et de bien-être de leur main-d’œuvre. Voici comment quantifier et atténuer les risques en matière de bien-être de vos employés.

 

Déterminer les répercussions et les indicateurs

La première étape pour quantifier les risques en matière de bien-être des employés d’une organisation consiste à en comprendre les répercussions et les pertes potentielles qu’il peut sous-tendre. La perte d’employés clés dans un service, comme le marketing, n’aurait peut-être pas autant d’incidence sur le rendement de l’entreprise que la perte de membres d’une équipe en contact direct avec la clientèle. Comprendre qui et quoi est essentiel peut aider à organiser les réflexions sur les risques.

L’autre partie de la quantification des risques liés à la santé mentale consiste à examiner la disponibilité de mesures quantifiables qui peuvent aider à déterminer les points forts et les points à améliorer. Les données montrent peut-être une attrition plus élevée et une productivité plus faible pendant l’été. Est-ce un indicateur que les employés sont en vacances ou, inversement, est-ce un signe d’épuisement professionnel si l’été est votre saison la plus occupée? De la même façon, si une entreprise vient tout juste de présenter un nouveau programme d’aide aux employés quant à la santé mentale, elle pourrait trouver un indicateur important du bien-être des employés en regardant le nombre d’inscriptions. Les autres mesures à surveiller comprennent le taux d’absentéisme, les coûts des soins de santé pour les employés, les sondages sur la mobilisation de ces deniers et le taux de blessures.

 

Modéliser un scénario crédible

Une fois que vous avez défini un vaste éventail d’expositions possibles et que vous avez un moyen de faire le suivi des indicateurs, il est temps d’élaborer des scénarios potentiels. Bien que cela puisse sembler un peu différent du profilage des pertes probables en cas d’un événement tel qu’une fuite de gaz, c’est assez semblable. Par exemple, si vous êtes un important détaillant et que vous pouvez quantifier que le bien-être des employés est faible et que cela entraîne un roulement de 30 %, vous pouvez ensuite modéliser ce que ce 30 % coûte en matière d’embauche de remplaçants, d’intégration, de retards de productivité et de pertes de revenus. La clé pour modéliser un scénario plausible consiste à établir des liens entre les divers types de facteurs de risques à l’échelle individuelle et organisationnelle. Une entreprise pourrait constater un roulement de personnel plus élevé, tandis qu’une autre pourrait conclure que le bien-être de ses employés n’est pas élevé en présence d’une fraude par un employé.

 

Faites les compromis nécessaires

La place de votre organisation sur son échelle de maturité en matière de risques – et la nature de votre entreprise – déterminera la façon dont vous fixerez l'ordre de priorité des mesures d'atténuation des risques en matière de bien-être de vos employés. Un bon courtier peut aider les entreprises à comprendre les attentes professionnelles de leurs employés, et comment changer la culture de l’entreprise pour améliorer leur bien-être et leur productivité. Le courtier peut aussi aider à repérer les lacunes dans des offres précises qui peuvent faire hésiter les employés.

Le renforcement de la résilience de la main-d’œuvre à l’égard des risques en matière de bien-être des employés doit commencer par un changement de mentalité. Les leaders qui comprennent qu’une santé mentale chancelante représente un risque au même titre que d’autres catastrophes aideront leurs employés – et leur entreprise – à atteindre le succès. Le bien-être des employés n’est plus seulement un centre de coûts; il est devenu un impératif dont il faut maintenant tenir compte pour une stratégie commerciale réussie.

L’an dernier, alors que la pandémie touchait la santé mentale des employés d’une grande entreprise nationale de traitement de l’eau, cette dernière a amplifié son programme de bien-être en offrant aux employés des ressources sans frais telles qu’un encadrement individuel pour les employés et leurs conjoints, des séances de méditation en direct et des activités de gestion du stress. De plus, les propriétaires de l’entreprise ont offert leurs propres conseils en matière de santé mentale dans une vidéo destinée à tous les employés afin que ces derniers prennent en charge leur propre santé mentale. Ces efforts ont contribué à responsabiliser les employés, ce qui a permis à l’entreprise de devenir plus résiliente.


Toutes ces ressources sont en anglais.

[1] “6 Strategies to Improve Employee Wellbeing,” Aon

[2] “2021 Global Wellbeing Survey,” Aon

[3] “Five ways that ESG creates value,” McKinsey & Company