Skip to main content

Le point de départ : La vaccination et votre stratégie de gestion de la continuité des activités

Cinq points que les gestionnaires du risque doivent prendre en considération

Alors que le déploiement de la vaccination contre la COVID-19 prend de l’ampleur partout dans le monde, de nombreux gestionnaires du risque se demandent quelle est l’incidence des vaccinations sur leur stratégie globale de gestion de la continuité des activités, en particulier alors que leur entreprise envisage de rouvrir ou se tourne vers un modèle de travail hybride (en personne et virtuel). Les employeurs doivent tenir compte de la sécurité et de l’atténuation des risques dans leurs stratégies de continuité des activités, y compris le rôle de la vaccination, et quantifier les répercussions potentielles sur les activités en cas d’éclosion.

Vous devez axer votre stratégie de gestion de la continuité des activités sur la réduction de l’incidence de tout risque lié à la vaccination afin d’assurer la continuité des activités commerciales essentielles de votre organisation, de ses processus, de sa réputation, de sa stabilité financière et plus encore. Voici cinq points que les gestionnaires du risque doivent prendre en considération alors qu’ils développent de façon proactive leur stratégie actuelle :

 

1. Établir les questions fondamentales.

Pour de nombreuses personnes, les questions les plus importantes sont de savoir si les vaccins seront une exigence et, si tel est le cas, quel type de vérification ou de justificatifs seront requis. Pour pouvoir répondre efficacement à ces questions, les employeurs doivent consulter des experts et des leaders des secteurs juridique et RH, et comprendre les mesures de protection que prennent leurs fournisseurs et leurs clients. Le déploiement de la vaccination aura une incidence différente sur la planification de la continuité des activités de chaque entreprise et de chaque secteur. Il est essentiel que le plan de gestion de la continuité des activités de l’organisation soit en mesure de répondre à ces exigences et de s’adapter à celles-ci (p. ex., employés sur place ou interagissant avec leurs collègues et avec les clients par rapport à l’adoption d’une stratégie entièrement virtuelle). Les employeurs devront prendre des mesures d’adaptation raisonnables pour assurer la sécurité de leurs employés et atténuer les risques.

La COVID-19 modifiera la façon dont les entreprises mènent leurs activités pendant des années. Parmi les grandes priorités pour les entreprises qui cherchent à réorganiser leurs activités, mentionnons notamment l’utilisation nouvelle et accélérée de la technologie, le redéploiement des ressources, la planification de l’effectif et la redéfinition de l’avenir du travail. La façon dont les entreprises du monde entier relèvent de nouveaux défis et se préparent pour l’avenir sera étroitement liée à leur approche à l’égard du risque et à leur résilience.

 

2. Poursuivre le dépistage et les stratégies d’atténuation des risques.

Les employeurs doivent se conformer aux directives des CDC ou des autorités sanitaires locales, et encourager les employés à continuer de se faire tester, de porter un masque, de procéder à une désinfection régulière et de respecter la distanciation sociale, dans la mesure du possible. Les stratégies efficaces de gestion de la continuité des activités ne reposent pas trop fortement sur une mesure d’atténuation des risques en particulier, mais plutôt sur un plan robuste qui tient compte de diverses perspectives et de divers facteurs. Lors d’une crise de santé publique impliquant un virus hautement contagieux, par exemple, les employeurs doivent prendre en compte non seulement leurs employés qui entrent en contact les uns avec les autres et avec les clients, mais aussi les conjoints, les enfants ou d’autres membres du foyer, la façon dont les employés se rendent au travail et en reviennent, et d’autres aspects de leur vie. Les processus de décision des employeurs doivent suivre de près les taux d’infection de leur collectivité.

Les organisations les plus efficaces seront prêtes à redéfinir leurs priorités en matière de risque et de résilience, à innover et à explorer de nouvelles solutions. Nous examinerons ci-dessous comment certaines organisations réagissent, reprennent leurs activités et se réorganisent pour s’en sortir plus fortes et plus résilientes.

 

3. Déterminer dans quels domaines votre entreprise peut être plus agile.

La pandémie a modifié la façon dont de nombreuses entreprises mènent leurs activités et, en particulier, la façon dont elles abordent et mettent en œuvre des stratégies de continuité des activités. L’agilité est l’un des thèmes qui sont ressortis d’une gestion réussie de la continuité des activités. Alors que le déploiement de la vaccination se poursuit, et que davantage de données sont disponibles sur l’efficacité et la protection à long terme, les entreprises doivent continuer d’intégrer de la souplesse à leurs pratiques commerciales. En intégrant des données et des analyses ainsi que des technologies numériques comme l’intelligence artificielle et l’automatisation dans leurs activités, elles pourront renforcer leur résilience et leur agilité tout en gérant les considérations actuelles liées à la vaccination.

 

4. Collaborer pour obtenir de meilleurs résultats.

Les grandes organisations peuvent constituer un consortium pour apprendre les unes des autres et établir un ensemble de pratiques exemplaires et de lignes directrices fondées sur les enseignements tirés de la COVID-19. Cette approche collaborative s’est avérée fructueuse (en anglais) dans la réponse initiale à la COVID-19. De plus, comme le rôle de la vaccination dans la gestion de la continuité des activités n’est pas limité à une seule organisation, les entités publiques et privées devraient collaborer afin d’élaborer une approche de gestion de la continuité des activités à plus grande portée pour aider les organisations et les collectivités à renforcer leur résilience opérationnelle.

 

5. Communiquer clairement.

Depuis le début de la pandémie, les employés se tournent vers les employeurs pour obtenir des renseignements sur leurs mesures de réponse, de sécurité et d’atténuation des risques, ainsi que d’autres directives. De nombreux employeurs se réfèrent à des ressources gouvernementales, comme les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) des États-Unis et l’Agence de la santé publique du Canada, ainsi qu’à des experts, à des dirigeants de gouvernements locaux et à d’autres entreprises, pour élaborer des messages opportuns et pertinents, en faisant appel à leurs équipes des RH, des services juridiques et des opérations commerciales pour contribuer à assurer l’harmonisation. Ces pratiques proactives devraient se poursuivre avec le déploiement de la vaccination. Il existe des ressources établies pour les entreprises et les employeurs des mêmes groupes, comme les CDC (en anglais), l’Agence de la santé publique du Canada et les conseils locaux, qui peuvent fournir plus de renseignements aux échelons local et régional. Les employés continueront de se tourner vers leur employeur en tant que source fiable de renseignements vérifiés; les employeurs doivent donc s’assurer que leurs stratégies, leurs canaux et leur fréquence de communication sont adaptés. Cela favorisera la gestion globale de la continuité des activités, non seulement pendant cette période, mais également à l’avenir. En outre, les employeurs devraient encourager les employés à prendre des décisions fondées sur des données exactes et des sources d’information fiables.

 

Le déploiement des vaccins contre la COVID-19 a de nombreuses conséquences sur les plans de gestion de la continuité des activités, et ces plans permettront aux organisations d’être résilientes face aux défis liés à la vaccination. En adoptant une approche réfléchie à l’égard des besoins de l’entreprise et des employés, les employeurs peuvent maintenir un plan robuste de continuité des activités en dépit du contexte d’incertitude.