Skip to main content

Il peut être judicieux de commencer le processus de renouvellement de l’assurance des administrateurs et des dirigeants de façon anticipée.

Alors que le marché de l’assurance reste ferme, il est dans l’intérêt des gestionnaires de risques de prendre en main leurs risques d’assurance des administrateurs et des dirigeants en commençant tôt les renouvellements. Voici pourquoi.


Le marché tendu actuel de l’assurance évolue à mesure que les risques changent et que de nouvelles capacités font leur entrée sur le marché. Toutefois, la tarification demeure difficile et les acheteurs d’assurance des administrateurs et des dirigeants pourraient vouloir contrôler leurs risques en commençant les renouvellements de façon anticipée.

Bien que certains détails puissent empêcher un démarrage anticipé, comme le fait que les souscripteurs souhaitent attendre les états financiers les plus à jour, il y a peu d’inconvénients à entamer le processus. Ce démarrage anticipé peut offrir à l’acheteur gestionnaire de risques un meilleur contrôle sur le marché de l’assurance des administrateurs et des dirigeants et remédier aux imprévus qui pourraient survenir.

Un démarrage anticipé peut comprendre deux phases :

  • La première concerne les particularités du renouvellement, la possibilité de contraintes liées à la capacité, la nécessité potentielle de remplacer certains assureurs du programme ou la question de savoir si l’organisation devrait augmenter ses limites.
  • La deuxième consiste à communiquer tôt avec les assureurs actuels, peut-être à la mi-année, afin de renforcer les relations, de mesurer leur intérêt continu envers le programme de l’acheteur et de les informer de tout changement apporté au profil de risque ou à la stratégie d’affaires de l’organisation depuis le dernier renouvellement.

 

Bien que certains détails puissent empêcher un démarrage anticipé, comme le fait que les souscripteurs souhaitent attendre les états financiers les plus à jour, il y a peu d’inconvénients à entamer le processus.

 

Dans chaque cas, il est sage de s’associer à votre courtier pour un lancement anticipé du renouvellement. En fin de compte, un démarrage anticipé ouvre la voie à une approche coordonnée et réfléchie du processus de renouvellement des polices d’assurance des administrateurs et des dirigeants.

 

Les répercussions du marché ferme

Les conditions actuelles du marché évoluent, mais demeurent difficiles[1], ce qui incite à communiquer davantage avec les assureurs, l’accent étant de plus en plus mis sur la présentation de l’histoire de l’entreprise sur le marché de l’assurance, particulièrement s’il est nécessaire de remplacer ou d’essayer d’augmenter la capacité.

Les premières rencontres avec les marchés en place peuvent constituer une étape importante du processus de communication, car elles renforcent la relation entre l’acheteur et l’assureur et aident l’acheteur à reconnaître les changements qui surviennent sur le marché et qui façonneront la stratégie de renouvellement ultime. Environ six mois avant le renouvellement pourrait être un bon moment pour présenter l’entreprise à d’autres assureurs qui ne participent pas encore au programme d’assurance des administrateurs et des dirigeants.

Dans le marché actuel, il pourrait être avantageux de continuer à faire affaire avec l’assureur en place, bien qu’une nouvelle capacité soit en train de s’implanter sur le marché. Cependant, les premières discussions révéleront le plan de l’assureur actuel et si l’acheteur peut compter sur cette capacité. Sinon, le fait de connaître la nécessité de trouver une nouvelle capacité aidera l’acheteur à élaborer une stratégie de renouvellement. Un démarrage anticipé du processus de renouvellement peut également donner au courtier de l’acheteur la possibilité d’explorer toutes les options possibles sur le marché pour obtenir une couverture.

Les gestionnaires de risques devraient également communiquer tôt les conditions du marché aux dirigeants de leur organisation. Ces conversations peuvent établir les attentes des leaders à l’égard du renouvellement, permettre au gestionnaire de risques d’expliquer les objectifs et les répercussions des changements apportés aux programmes, et fournir une occasion d’explorer les solutions possibles.

Le marché ferme pourrait obliger les acheteurs à repenser la structure de leur programme d’assurance des administrateurs et des dirigeants à l’aide d’autres modalités de financement du risque, notamment en ayant recours à une compagnie d’assurance captive pour prendre en charge les risques de la garantie d’indemnisation et de l’extension de garantie visant les valeurs mobilières de l’entité et en se tournant vers les marchés traditionnels pour l’assurance avec clause pour risques inhabituels non indemnisables. Un tel changement nécessite de la planification et prend du temps; il est donc essentiel de démarrer tôt l’élaboration et l’exécution de cette stratégie.

Qui plus est, le marché de l’assurance des administrateurs et des dirigeants aux États-Unis et au Canada risque de rester difficile pendant un certain temps, de sorte que les organisations pourraient vouloir changer radicalement leur approche en la matière. Pour ce faire, les organisations pourraient nécessiter jusqu’à une année complète de délai d’exécution pour élaborer une nouvelle stratégie.

Alors que le marché actuel continue de gagner en maturité, de nouveaux marchés et de nouveaux souscripteurs apparaissent. Les acheteurs voudront peut-être envisager de les rencontrer plus tôt. Ces rencontres peuvent donner l’occasion de comprendre les nouvelles stratégies de souscription des assureurs et la façon dont elles pourraient répondre aux besoins des assurés, et permettre à l’acheteur de raconter son histoire en préparation à la possibilité de l’assureur de jouer un rôle important dans le renouvellement.

Lorsqu’ils parlent aux souscripteurs, les acheteurs doivent être prêts à aborder certains des principaux thèmes de risque que les assureurs envisagent, comme les initiatives environnementales, sociales et de gouvernance, qui comprennent les questions de diversité et d’inclusion.

Les assureurs voudront également être informés de tout événement important qui a touché l’entreprise au cours des 12 derniers mois, y compris les changements liés au bilan, à la capitalisation boursière, au conseil d’administration, aux cadres supérieurs ou à la stratégie de l’entreprise.

 

Les acheteurs doivent être prêts à aborder certains des principaux thèmes de risque que les assureurs envisagent, comme les initiatives environnementales, sociales et de gouvernance, qui comprennent les questions de diversité et d’inclusion.

 

Répercussions de la pandémie sur les renouvellements et la préparation

Sur une note positive, la pandémie a permis de rendre le processus de renouvellement des polices d’assurance des administrateurs et des dirigeants plus efficace. Bien que les rencontres en personne soient utiles, les réunions virtuelles forcées par la pandémie ont facilité les rencontres avec d’autres décideurs de plusieurs compagnies d’assurance. L’élimination du temps consacré aux déplacements pour assister aux réunions de souscription a procuré un avantage sous la forme d’un plus grand accès aux souscripteurs et aux décideurs principaux.

L’environnement virtuel a également facilité la communication entre la haute direction de l’acheteur et les souscripteurs afin qu’ils puissent raconter plus efficacement l’histoire de l’acheteur, ce qui peut constituer un avantage lors des renouvellements.

La préparation à ces réunions de souscription est essentielle.  Dans le marché actuel, il faut du temps pour rédiger les présentations et déterminer qui participera aux rencontres. Comme les acheteurs n’auront probablement qu’une seule rencontre de souscription avec chaque assureur, la présentation doit être optimale. Une préparation adéquate permettra à l’acheteur de présenter l’organisation aux souscripteurs sous un jour favorable, ce qui distinguera l’entreprise des autres concurrents dans le contexte d’une capacité limitée d’assurance des administrateurs et des dirigeants[1].

 

L’environnement virtuel a également facilité la communication entre la haute direction de l’acheteur et les souscripteurs afin qu’ils puissent raconter plus efficacement l’histoire de l’acheteur, ce qui peut constituer un avantage lors des renouvellements.

 

***

Les avantages de commencer tôt le renouvellement des polices d’assurance des administrateurs et des dirigeants l’emportent largement sur les inconvénients potentiels. Un démarrage anticipé peut permettre à l’acheteur d’aborder le renouvellement de manière réfléchie, en élaborant une stratégie de renouvellement de premier ordre afin de maximiser les chances d’un renouvellement réussi.


[1] Recommandations pour une rencontre réussie avec votre souscripteur d’assurance des administrateurs et des dirigeants